Bataille des retraites: la nouvelle lutte des classes

Au Québec, 61 % des travailleurs n’ont pas de régime de retraite reconnu, alors que près d’un million d’employés du secteur public en ont un, financé en grande partie par l’employeur, donc les contribuables. L’affrontement s’annonce rude.

Alec Castonguay, Catherine Dubé et Jonathan Trudel

L’actualité

Retraites_regimes

Accès à l’information au Québec: les champions de l’obstruction

ACTU_POLITIQUELes policiers de la SQ et les fonctionnaires de la Ville de Québec sont parmi ceux qui font le plus rager les citoyens et les entreprises qui ont recours à la Loi d’accès à l’information.

Alec Castonguay

L’actualité

C’est ce que révèle le premier palmarès des demandes de révision auprès de la Commission d’accès à l’information du Québec (CAI).

Un palmarès qui fut tout sauf simple à bâtir ! Car contrairement à la pratique en vigueur au gouvernement fédéral, le rapport annuel de la CAI ne fait pas état des plaintes reçues par chacun des ministères, organismes ou sociétés d’État.

Pour obtenir une réponse, il a donc fallu à L’actualité plusieurs semaines de démarches.

Nous avons demandé à la CAI, l’organisme responsable de l’application de la Loi, de nous fournir la liste des organisations qui ont reçu, au cours des trois dernières années, le plus grand nombre de demandes de révision — la voie à suivre lorsqu’on est insatisfait de la réponse d’un ministère ou d’un organisme, soit en raison des délais trop longs, de la censure ou de la disponibilité des documents.

Surprise ! La CAI a exigé que nous formulions une demande d’accès à l’information pour l’obtenir ! La Commission affirme que ces données n’existent pas et qu’il lui faut bâtir cette liste pour la première fois.

Comment la CAI fait-elle pour déterminer la performance de chacun des ministères et organismes si elle ne sait pas lesquels reçoivent le plus de plaintes ? Comment savoir qui doit améliorer ses pratiques ? «La Commission n’a ni les ressources ni les moyens pour se prêter à cette opération d’envergure, explique la porte-parole, Isabelle St-Pierre. Ce n’est pas notre rôle de compiler les statistiques des bons et des mauvais élèves.»

La CAI dit agir comme un tribunal, sans aucun rôle de sensibilisation ou d’amélioration des pratiques.

Nous nous sommes donc tournés vers le Secrétariat à l’accès à l’information — une division du ministère des Institutions démocratiques —, de qui relève la formation et la sensibilisation des fonctionnaires qui appli­quent la Loi. Là encore, aucune liste des plaintes ou de demandes de révision n’existe. Aucun rapport annuel qui permettrait, en un coup d’œil, de savoir quels organismes ou ministères réussissent bien ou non.

Pour obtenir une telle liste, un fonctionnaire a conseillé une fois de plus à L’actualité de… faire une demande d’accès à l’information !

Enfermez vos épouses!

Advice columns from decades past provide a chilling glimpse into the horrors of marriage counselling before feminism

by Rebecca Onion

aeon

tumblr_m5y90c6nbO1rrnekqo1_1280

 

La brouette extrême; le troisième vidéo présente deux Canadiens français

BoingBoing.net

German extreme wheelbarrower Alex Siegfried has a stylish debut performance with his tricked out ‘barrow, but he already faces stiff competition from the Americans and French Canadians below.

En bref, que disent les religions sur les extra-terrestres?

Del6354773The Boston Globe

Roman Catholicism

Rifts have emerged among Roman Catholic theologians in trying to understand whether all sentient beings in the universe suffer Original Sin, whether all require redemption, and how God will offer it to those in need. Depending on how these issues are resolved, Catholicism might make sense but also might make no sense on a Klingon world.

Judaism

Judaism offers a set of rules for humans on or from Earth that encourages them to develop a relationship with the God of the entire universe. Judaism is not for the Klingons, unless the Klingons wish to live on Earth, though Judaism could continue to make sense as a religion for descendants of humans living on other planets.

Islam

In multiple places, the Koran asserts that other rational, intelligent beings exist on other worlds. Furthermore, those creatures worship and are accountable to Allah. The religion practiced by followers of Mohammed is only for humans on Earth. Other worlds would have their own prophets and their own prophetically revealed religions.

Hinduism

Hindus would embrace and not be at all surprised by the discovery of extraterrestrial life. The only concerns for Hindus would be where those creatures fit into the hierarchy of living beings, which extends from plants to animals to humans to gods. Hindus could practice their religion anywhere in the universe, and any sentient being anywhere in the universe could practice Hinduism.

Buddhism

Buddhism imagines a universe that is unimaginably large and complex and beautiful. Life forms beyond the Earth must exist in such a universe, whether we are able to find and identify them or not, and Buddhism works everywhere in the universe.

Evangelical Christianity

For evangelicals, the discovery of advanced extraterrestrial life has the potential to be devastating. Humans, in the view of most evangelicals, are the singular focus of God’s creative attention and Christianity is the universal religion. Therefore, other advanced intelligences cannot exist.

Unitarian Universalism

Members of the UU Church embrace no single set of beliefs or sacred scriptures. The discovery of extraterrestrial life would trigger no issues.

Mormonism

Mormon scripture leaves no doubt that other worlds exist and are inhabited by sentient beings who are « begotten sons and daughters unto God.”

Christian Science

The Church of Christ, Scientist, appears to have nothing to say one way or another about extraterrestrial life.

Jehovah’s Witnesses

Jehovah’s Witnesses believe that Earth is here is to provide a home to those faithful to Jehovah. Extraterrestrial life, whether in advanced or primitive form, does not exist.

 

The Five Best North Korean Movies: Watch Them Free Online

OpenCulture

the-flower-girl.480.270.s

 

Aussi :

Simon Fowler, writes probably the only English-language blog on North Korean cinema,

Le titre est classique: « les cols bleus ont voté oui à 100%. »

L’article ne l’est pas: Taïeb Moalla (Journal de Québec) donne tous les chiffres: sur les 1200 cols bleus de Québec, 160 étaient présents à l’assemblée syndicale. Ils ont voté oui à 100% en faveur de la participation au «grand dérangement».

Acceptant le principe de poser des gestes potentiellement illégaux, les cols bleus de la Ville de Québec ont voté à l’unanimité, lundi soir, en faveur de la participation au «grand dérangement» de 24 heures sous l’égide la Coalition syndicale pour la libre négociation (CSLN). Le quorum nécessaire à la tenue du vote a été péniblement atteint.

Sur les 1200 employés manuels, seuls 160 étaient présents à l’assemblée syndicale. Un seul travailleur s’est abstenu, tandis que les 159 autres ont approuvé la résolution.

Daniel Simard, chef du syndicat.

Daniel Simard, chef du syndicat.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 107 autres abonnés