Même en période d’austérité, Investissement Québec paye la traite à ses convives.

Pierre Gabriel Côté, le boss d'Investissement Québec

Pierre Gabriel Côté, le boss d’Investissement Québec

Journal de Montréal

Pour sa première tribune publique, le nouveau grand patron du bras financier du gouvernement du Québec, Pierre Gabriel Côté, offre le repas gratuit aux gens d’affaires qui viendront l’entendre cette semaine.

 

 

Livreur de pizzas est une des jobs les plus dangereuses en Amérique

Sticker-livreur-pizzasJessie Hirch

Munchies

The Bureau of Labor Statistics routinely ranks pizza delivery as one of America’s most dangerous jobs. Facing this kind of risk, how can we possibly expect people to go out there and drive our food around?

In some sense, it’s remarkable that jacking delivery drivers is a relatively new crime. It’s only been in the past decade or so that reports started funneling in; over the last few years these incidents have skyrocketed. In 2014 alone, at least 20 pizza delivery drivers were shot in the US. Ronald Strehle, a crime prevention officer with the Dayton (OH) Police Department, says things first started to go south back in 2010.

«Les policiers ont observé… une recrudescence importante de la violence conjugale dans le quartier au moment du ramadan.

Lise Ravary

Journal de Montréal

J’ai sursauté en lisant ces lignes dans le Courrier d’Ahuntsic, un quartier du nord de Montréal: «Les policiers ont observé… une recrudescence importante de la violence conjugale dans le quartier au moment du ramadan. Le respect du jeûne et l’interdiction de fumer pendant ce mois saint pour les musulmans sont vus comme une source d’impatience qui pourrait entraîner de la violence.»

Cette information est tirée d’un rapport qui trace le portrait de la violence intrafamiliale dans Bordeaux-Ahuntsic, préparé par l’organisme d’intégration sociale Concertation femmes, dirigé par madame Mayson Faouri, et par le Poste de quartier 10 du SPVM. Rapport dont mon journal local a eu le courage de parler.

Ne pas stigmatiser

Les médias ont tendance à taire ces informations, par rectitude politique ou pour ne pas stigmatiser des communautés déjà fragilisées. L’auteur de l’article, le journaliste Amine Essaghir, écrit pourtant: «Si on reconnaît l’universalité du phénomène, l’indication des origines permet d’illustrer la réalité ethnique et culturelle du quartier.» Ce n’est pas en faisant semblant que tout baigne qu’on réglera ces problèmes complexes. Se taire, c’est condamner les victimes à la peur et à l’isolement, surtout si, dans leur culture, la violence conjugale fait partie de la vie. Comme au Québec autrefois.

Mayson Faouri précise aussi que la violence ne se limite pas aux coups: «Il y a aussi la volonté de certains adolescents de contrôler leurs mères ou leurs sœurs.»

Libre-échange: l’UPA veut protéger la gestion de l’offre

901918-producteurs-canadiens-particulierement-inquiets-attitude

Pierre Saint-Arnaud

La Presse Canadienne

Pour ceux qui ne le savent pas, « la gestion de l’offre» est un euphémisme génial. En fait il veut dire que l’UPA, l’Union des producteurs agricoles, décide seule, par exemple, quel cultivateur peut avoir des vaches, combien il peut en avoir, la quantité de lait qu’il peut en tirer, à qui il peut la vendre et à quel prix.

Un choix d’articles du Kiosque ici

« C’est exactement ce qui choque: cette caste se sert des fonds publics pour son intérêt propre. » Myriam Segal

6c29383a-e7a9-4b5e-ab41-d940d52eaf0d_JDX-2x1_WEB

Myriam Ségal

Journal de Montréal

(…)

J’ai le droit !

Le pactole ressemble à celui des Lise Thibault et Mike Duffy. Il permet de spolier le contribuable pour des fins partisanes ou personnelles. Comme eux, les anciens PM clameront qu’ils y ont droit. Comme si le droit mettait en congé toute probité morale. Au lieu de se demander ce qui est juste et bien, ils s’assoient sur cette petite phrase désinvolte: «J’ai le droit.» Cette attitude se répand et s’infiltre comme du venin dans toutes les sphères de la société. L’exemple vient de haut…

Dominique Payette, fille de celle qui a amené Pauline Marois en politique, est aussi prof de journalisme à l’université. Elle a donc une certaine compétence pour examiner le travail des médias. Mais à titre d’ex-candidate péquiste battue, qui s’est empressée de blâmer les radios de Québec pour sa défaite, elle perd toute crédibilité.

Le contrat est odieux non seulement parce qu’il ressemble à un retour d’ascenseur, juste 500 $ sous la barre du montant qui forcerait un appel d’offres public, mais aussi parce qu’il révèle un profond mépris de l’électeur.

Mystère ?

Pauline Marois veut comprendre le «mystère de Québec»: pourquoi cet électorat volatil l’a-t-il rejetée? Pourquoi penche-t-il à droite? (Ce qui semble faux, puisqu’il vote aussi NPD). La faute aux médias? Pratique de tirer sur le messager, et de se déresponsabiliser! Le panorama que dressera Mme Payette va servir à toute la classe politique, affirme Mme Marois. C’est exactement ce qui choque: cette caste se sert des fonds publics pour son intérêt propre.

Activité de financement de la Fondation canadienne du rein

150524_gd7aa_marche-rein_sn635

Un article de Radio-Canada

Lu sur le site de l’Agence du revenu du Canada à propos de la Fondation

Revenus 

  • Dons pour lesquels on a délivré un reçu 16 885 628 $ (71 %)
  • Dons pour lesquels on n’a pas délivré de reçus 5 615 423 $ (24 %)
  • Dons d’autres organismes de bienfaisance 326 424 $ (1 %)
  • Financement public 187 619 $ (1 %)
  • Autres revenus 795 423 $ (3 %)
  • Total des revenus : 23 810 517 $

Dépenses

Rémunération 

  • Rémunération totale pour tous les postes

9 144 111 $

  • Employés permanents et à temps plein

120

  • Employés à temps partiel

304

  • Honoraires de professionnels ou de consultants

1 567 566 $

 

Les dix postes à temps plein les plus rémunérés

160 000 $ – 199 999 $

2

120 000 $ – 159 999 $

4

80 000 $ – 119 999 $

4

 

Absent? Les Témoins de Jehovah peuvent aussi vous écrire

article_largePierre Michaud

L’Avantage

La personne qui a reçu la lettre l’a d’abord déchiré pour la jeter… mais s’est ensuite dit que le sujet méritait d’être investigué et raconté !

Les Témoins de Jehovah qui se présentent chez-vous en votre absence peuvent décider de vous écrire ultérieurement pour vous demander une rencontre.

Une pratique étonnante et peu répandue selon les recherches effectuées par L’Avantage, qui n’a rien d’illégale ou d’immorale mais qui pousse juste l’insistance à un autre niveau.

Imaginez!  Vous rentrez à la maison après votre travail; vous ouvrez le courrier et il y a une lettre manuscrite signée Marie-Ève L. La lettre de trois paragraphes dit notamment « J’ai le plaisir de participer à une œuvre bénévole qui s’effectue dans plus de 200 pays. Elle consiste à inviter les personnes à profiter d’un cours qui les aide à découvrir la réponse de la Bible à des questions aussi importantes que quel est le but dans la vie? Et les morts revivront-ils? Je m’intéresse sincèrement à mes semblables. N’hésitez pas à entrer en contact avec moi à l’adresse indiquée sur l’enveloppe. »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 192 autres abonnés