La modestie d’une prof

Annie Royer, professeure d’agroéconomie à l’Université Laval a dénoncé dans une lettre au Devoir le rapport Gagné qui attaquait le contrôle par l’UPA du système actuel de gestion du sirop d’érable.

Par modestie, la professeure a oublié de mentionner qu’elle est aussi titulaire de la Chaire de leadership en enseignement de la mise en marché collective des produits agricoles. Comme on pouvait lire dans La Terre de chez nous ( 5 sept. 2014) , « La création de cette chaire est rendue possible grâce à la contribution de l’UPA et ses groupes spécialisés, qui la financeront à hauteur de 300 000 $ pour les cinq prochaines années. »

image

Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne