D’autres décisions seront prises dans les prochaines décennies?

Photo: Mark Lennihan Associated Press

Photo: Mark Lennihan Associated Press


À peine 114 ans après sa fondation, le Collège des médecins vétérinaires du Québec (maintenant l’Ordre des vétérinaires du Québec) vient de réaliser que couper les oreilles ou la queue des chiens, des chats, des chevaux ou des bovins « n’améliore pas la santé des animaux et comporte certains risques médicaux ».