La France des tabous

Chronique de Jean-Benoît Nadeau

« Mais ce qui continue de m’étonner le plus, c’est à quel point ce système ne parvient pas à déconstiper les Français quant à leurs deux grands tabous politiques : l’assimilation et l’argent.  Le silence sur ces deux questions est proprement assourdissant.

Il n’y a que deux partis qui osent en parler, tout croche, ce sont l’extrême droite de Marine Le Pen et les communistes de Jean-Luc Mélenchon. À eux deux, ils recueilleront 30 % des suffrages au premier tour. Je suis convaincu qu’une partie de la raison pour laquelle, finalement, on leur donne tant de voix est justement qu’ils brisent le tabou. Ce qui ne leur donne aucunement raison sur le fond, remarquez bien. »

Reuters

 Cette saloperie d’argent (p.2)

« L’argent, c’est l’autre gorille de 300 livres dans la pièce. Ce n’est pas que les Français n’aiment pas l’argent, au contraire, mais ils n’aiment pas en parler – que ce soit de salaires ou d’économie. Dans cette campagne, tout le monde ignore l’argent, alors que c’est l’autre véritable enjeu. La dette, les services trop généreux, cela réclame des ajustements que la France a les ressources de faire. Après tout, cette société a enduré des sacrifices bien pires. »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  002 followers