Les rapports sur la violence à l’école gardés secrets

Marie-Claude Malboeuf

La Presse

Malgré des demandes répétées, quatre commissions scolaires sur cinq refusent de rendre publics les rapports d’actes de violence mettant en cause leurs élèves.

De plus, trois commissions scolaires n’ont toujours pas donné suite à la demande d’accès à l’information de La Presse, six mois après l’avoir reçue. 

Les boss des trois commissions scolaires en question:

Gaétan Gilbert, président de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois (Val d'or)

Gaétan Gilbert, président de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (Val d’or)

Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières  (Haut-Richelieu)

 

andr_bouchard_prsidente-1

Elle écrivait, sans rire : « Depuis plus d’un an, bien orientées par notre comité des communications, plusieurs personnes polissent la vitrine virtuelle d’une grande organisation qui bouge sans cesse. » (…)

Comme rien n’est statique, nous avons besoin d’une communication fluide et nous vous invitons à nous transmettre vos commentaires, suggestions ou tout souci quant à notre grande communauté éducative.  »

Jean Couture, président de la Commission scolaire René-Lévesque (Bonaventure)

1310965504348_ORIGINAL

 

D’où l’expression: Mentir en pleine face ( En France on dit « mentir comme un arracheur de dents ».)

Où est passé le professionnalisme ?

Marie-Claude Tardif, la directrice de l’École secondaire internationale de McMasterville. ( La deuxième à partir de la gauche)

Marie-Claude Tardif, la directrice de l’École secondaire internationale de McMasterville.
( La deuxième à partir de la gauche)

0

Marie-José Mastromonaco, commissaire dans Notre-Dame-de-Grâce.

Catherine Harel-Bourdon, la présidente de la CSDM.

Catherine Harel-Bourdon, la présidente de la CSDM.

 

 

 

 

 

 

 

 

Christian Dufour

Le Journal de Montréal

Le Journal de Montréal nous apprenait aujourd’hui que des élèves de l’École secondaire internationale de McMasterville demandaient dans une vidéo sur YouTube que le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, JUSTIFIE – rien de moins! – sa restructuration du territoire des commissions scolaires.

(…)

Manipulation des enfants

On se limiterait à en rire si le même Journal ne nous apprenait pas que la directrice de l’école en question, Marie-Claude Tardif – une adulte on suppose –, s’est défendue d’avoir mis des mots dans la bouche des enfants, tout en déclarant: «Je respecte leur opinion, mais je ne peux pas les faire taire. Dans notre programme, on leur enseigne à prendre la parole adéquatement dans le respect et le dialogue…»

Quelle hypocrisie! Car des parents se sont plaints que la direction de l’école leur envoyait des messages presque quotidiennement pour qu’ils se positionnent contre la réforme, la même direction incitant les jeunes à entreprendre des actions à ce sujet.

La Presse révélait pour sa part que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) organisait carrément des manifestations d’élèves contre la réforme Bolduc. On serait allé jusqu’à louer un autobus scolaire un jour de classe pour que des élèves puissent aller protester à Québec.

«Ils sont vraiment impliqués nos jeunes», s’est réjoui Marie-José Mastromonaco, commissaire dans Notre-Dame-de-Grâce. La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, prétend que cela fait partie «d’un cours d’éducation à la citoyenneté (sic)».

Pépère-la-virgule

Chronique de Pierre Foglia (La Presse)

« Je ne suis pas en train de vous dire que l’édifice du ministère de l’Éducation aurait besoin d’être repeint. Je vous dis qu’il est en train de vous tomber sur la tête. »

« Des parents m’ont envoyé cette semaine le mot que leur a adressé une prof, oui, une autre, à propos de leur fils: Bonjour, nous avons commencé un projet au cours duquel j’aurai à vérifier le niveau de compétence en lecture, en écriture et en oral (1). Pour l’écriture, votre fils F. a vraiment besoin de revoir sa GRAMAIRE, ses stratégies d’autocorrection et les critères d’organisation du texte à structure d’énumération. »

….

Petit rappel:

« Au Québec, on a le meilleur système d’éducation dans le monde (…) » Rejean Parent , président de La Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

La CSQ réitère que le système d’éducation au Québec est l’un des meilleurs au monde. « S’il y a des problèmes en éducation, il faut les nommer et corriger le tir. »

….

Josée Bouchard (Présidente de la Fédération des commissions scolaires) souligne que « le Québec a l’un des meilleurs systèmes d’éducation au monde et qu’il faut en être fier. » (publireportage paru dans Jobboom, vol 11, no 3, mai 2010, p.25.)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 180 autres abonnés