Un conseiller du roi du Maroc s’ingère dans les élections québécoises en s’en prenant à la candidate Djemila Benhabib.

Abdelghani Dades, éditorialiste du journal Atlas.Mtl financé en partie par le gouvernement marocain et conseiller du roi au moins jusqu’à la fin de 2011, a condamné Djemila Benhabib après qu’elle se soit opposée à l’islam politique et aux Frères Musulmans. Venant d’un proche du roi qui a choisi un Frère Musulman comme premier ministre, il s’agit là d’une ingérence étrangère inacceptable.

Un article de Point de bascule