Heureuse surprise!

Le Kiosque écrivait récemment:

 
 
« Une des questions qu’on ne posera pas aux chefs des partis:
Le vérificateur général du Québec pourra-t-il scruter librement, et de sa propre initiative, les pratiques de gestion en vigueur dans les sociétés d’État? »
 
 
Heureuse surprise, François Legault n’a pas attendu la question.
.
« le leader caquiste propose notamment d’étendre les pouvoirs du vérificateur général (vg) aux sociétés d’État, comme Hydro-Québec et la Caisse de dépôt et placement, qui échappent en ce moment à la supervision du vg. »