Lu ce passage dans la chronique de Benoît Aubin

Journal de Montréal

Ce que veulent les Québécois ?

Voici un petit billet publié en anglais sur Facebook par Laure Waridel, l’écologiste d’Équiterre (ma traduction) – un billet qui est un appel au sens commun de gens qui pensent que les choses pourraient facilement aller mieux, avec quelques correctifs.

« Nous ne sommes pas contre les riches, mais contre ceux qui utilisent leur richesse pour acheter des privilèges. Pas contre les entreprises, mais contre le fait qu’elles nous gouvernent. Pas contre le capitalisme, mais contre sa corruption. Pas contre les banques, mais contre leurs pratiques frauduleuses. Pas contre la haute finance, mais contre ses fraudes légales. Nous ne sommes pas contre la démocratie, mais contre le fait que nos élus sont à vendre… »

Benoît Aubin conclut:

« Moi je voterais tout de suite pour quelqu’un qui me proposerait ce type de réforme fondée sur le gros bon sens…»