Pour le bicentenaire de Charles Dickens

Films gratuits sur Internet (en anglais)

Charles Dickens

Great Expectations: The classic 1946 version directed by David Lean and starring John Mills, Bernard Miles, Finlay Currie, Jean Simmons, Martita Hunt and Alec Guinness. The film won Academy Awards for Best Art Direction and Best Cinematography.

Oliver Twist: Another classic by David Lean, this 1948 film stars John Howard Davies as Oliver and Alec Guinness as Fagin. In 1999 it was ranked 46th on the BFI’s list of the top 100 British films of all time.

A Tale of Two Cities: The 1958 film by Ralph Thomas, starring Dirk Bogarde as Sydney Carton and Dorothy Tutin as Lucie Manette. The film was shot in France’s Loire Valley, with several thousand U.S.

A Christmas Carol: George C. Scott gives an excellent performance as Ebenezer Scrooge in this critically acclaimed 1984 film directed by Clive Donner. It premiered in America on CBS television, and was released theatrically in Great Britain.

David Copperfield: A 2000 U.S.-Irish television adaptation starring Hugh Dancy as David Copperfield, Michael Richards as Wilkins Micawber and Sally Field as Betsey Trotwood.

The Pickwick Papers: A 1952 film, adapted and directed by Noel Langley and starring James Hayter as Samuel Pickwick.

Mourir pour guérir

Un article de Lise Ravary paru dans le Hufftington Post

« Il y a plusieurs années, j’ai fait un grand reportage pour la défunte revue Qui? sur la nouveauté qu’était alors la croissance personnelle. Dans ma mire, Écoute ton Corps, cette multinationale de la culpabilité patentée, les ateliers d’un pseudo-psy bardé de diplômes d’universités américaines inconnues au bataillon et dont j’ai oublié le nom et un mouvement très connu et très populaire à ce jour, le Landmark Forum.

J’ai infiltré ces organismes pendant plusieurs semaines. Je n’ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. Et je suis faite forte. Peur d’être démasquée oui, surtout au Landmark Forum où on a fini par me jeter dehors à cause de mes questions trop insistantes, mais peur pour tous ces gens qui se faisaient manipuler le corps et l’esprit de manière sadiquement dangereuse. Car il n’y a pas que le corps qui soit en danger. J’ai fini par écrire mon texte. Qui m’a été payé le double du cachet normal, pour disparaître aussitôt dans les classeurs des avocats de la maison d’édition du magazine.

[…]

À part l’acupuncture qui jouit d’une certaine reconnaissance et qui est enseignée au niveau collégial, aucun de ces traitements n’est reconnu par la science. Surtout pas la sudation par enveloppement. Même pas l’homéopathie, bien que des tas de gens, parmi eux des médecins, ne jurent que par ce qui serait la «mémoire de l’eau».

Faute de reconnaissance scientifique, on créée des associations, commissions, collèges qui disent représenter les intérêts du public dans cette jungle de thérapeupeutes. Parmi eux, la Commission des praticiens en médecine douce au Québec. Allez voir leur site web: ils se sont bizounés des pages qui ressemblent en tous points à celles du gouvernement du Québec. Au fil de mes recherches sur Internet, j’ai aussi trouvé l’Académie Sutherland d’Osthéopatie qui forme des «osthéopates compétents et vertueux». Ouf, on est rassuré. »

La dette des pays développés

Une superbe infographie pour expliquer la dette des pays développés à l’aide de billets de 100 dollars.

Une suggestion du journaliste Bruno Geoffroy.

La joie de conduire est virtuellement en danger

Un article du National Post

De plus en plus de jeunes préfèrent se connecter avec leurs amis par l’entremise les réseaux sociaux plutôt que de prendre l’auto pour aller les voir. Un drame futur pour les constructeurs automobiles, comme la Général Motors, dont 40% les clients sont des jeunes.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  003 followers