Lu dans Le Devoir au sujet du Monde Diplomatique

"Bien campé à gauche, le mensuel s’est érigé, au fil des deux dernières décennies, comme l’un des pourfendeurs de premier ordre des régimes despotiques et du néolibéralisme triomphant." (En ces jours de protestation mondialisée, Le Devoir)

….

Il faudrait préciser "à l’exception de Cuba".

On peut lire dans la Revue Médias de nombreux exemples du traitement aux petits oignons de Cuba par les intellos du Diplo et vice-versa. Le plus édifiant est celui qui suit:


( Février 2002. Une vingtaine d’écrivains ont été invités à la onzième foire internationale du livre de La Havane. Ignacio Ramonet, alors à la tête du Monde diplomatique, vient présenter un livre, « Propagandes silencieuses », une critique du divertissement comme « mode d’enchantement néo-libéral ».)

Photo: Ignacio Ramonet et Fidel Castro

Philippe Lançon, journaliste à Libération, est sur place. Il raconte : « Castro écoute et lui demande : “Vous allez en parler pendant cette foire ? Oui, lui répond-on, dans un amphithéâtre de 400 places. 400 places, tonne Castro en riant. C’est une honte ! Il faut le théâtre Karl-Marx.” 5 000 places… Trois jours plus tard, le théâtre Karl-Marx est rempli (…). Le livre de Ramonet, 170 pages, est déposé sur chaque siège. 10 000 exemplaires ont été tirés dans la nuit sur les presses du journal Granma, qui, du coup, n’est pas sorti. “Fidel” souhaite que 90 000 autres exemplaires soient imprimés dans les jours qui suivent. (…) Devant un immense rideau rouge bordé de fougères, Castro résume, paraphrase et vante le livre “très accessible” de son hôte. Il lui tape sur l’épaule, la cuisse. On rit, on bâille (…). Enfin, Ramonet se lève et prononce en espagnol sa conférence. Titre : "Un délicieux despotisme". Celui de la puissance américaine qui s’est insinuée en chacun de nous par le charme des feuilletons, de ses films et de son industrie publicitaire. »

Depuis, Ramonet a publié  Fidel Castro, Biographie à deux voix ( 700 pages). Le livre est le résultat de plusieurs semaines d’intenses conversations avec Fidel Castro pour tracer sa biographie. Mais une biographie particulière sous la forme d’une interview. Il pose les questions, Fidel lui répond et, si besoin est, demande des explications.

Le Québec ouvre ses portes aux Français des États-Unis

France-Amérique.com

Vu de France, où le débat sur la maîtrise de l’immigration fait rage, le Québec fait figure d’ovni. Face à une chute prévisible de  sa population active, la Belle Province cherche par tous les moyens à attirer les travailleurs étrangers. Cœur de cible : les Français installés aux États-Unis.

Des leaders étudiants peu occupés

Par Sarah Maude Lefebvre, Le journal de Montréal

Les trois leaders étudiants qui tenteront aujourd’hui de convaincre des milliers de jeunes de descendre dans la rue pour dénoncer la hausse des droits de scolarité n’étudient qu’à temps partiel ou par correspondance, a appris le Journal. Une situation qui en fait sourciller plusieurs.

….

Il y a un an, à la demande du Kiosque, une journaliste avait demandé les états financiers de la FEUQ. Elle voulait aussi savoir qui, parmi le conseil de direction, étudiait à temps plein. On peut lire ici la réponse stupéfiante de la FEUQ


Le Kiosque avait aussi publié

La FEUQ crée de l’emploi

Publié le 3 novembre 2010 par Équipe du Kiosque

La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) regroupe 14 associations membres représentant 115 000 étudiants. La FEUQ est composée d’un bureau de représentation nationale. Ce bureau est formé de 9 officiers à temps plein.

Ontario Undergraduate Student Alliance représente « 140,000 professional and undergraduate, full- and part-time university students though seven student unions. ». Elle emploie 3 personnes à temps plein.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  005 followers