Des ti-gars infantilisés

Robert Darlington est professeur de psychologie au collège de Saint-Jérôme. (Toronto Star)

« Il est question ici d’un phénomène médiatique qui, apparemment, n’a pas fait couler beaucoup d’encre jusqu’à maintenant et qui mérite notre attention. Il s’agit de l’infantilisation des «grands garçons» ou des jeunes adultes mâles, telle que véhiculée dans la publicité. »