Bientôt dans une université près de chez vous?

24_4-hmThe Microaggression Farce

The latest campus fad, which sees racism everywhere, will create a new generation of permanent victims.

In November 2013, two dozen graduate students at the University of California at Los Angeles marched into an education class and announced a protest against its “hostile and unsafe climate for Scholars of Color.” The students had been victimized, they claimed, by racial “microaggression”—the hottest concept on campuses today, used to call out racism otherwise invisible to the naked eye. UCLA’s response to the sit-in was a travesty of justice. The education school sacrificed the reputation of a beloved and respected professor in order to placate a group of ignorant students making a specious charge of racism.

Un court-métrage choc dénonce la « lâcheté ordinaire » des personnes témoins d’un viol

5000675

Intitulé « Je suis à l’heure », ce film montre l’inaction d’un homme, témoin d’un viol dans un train de banlieue.

 

Une vie consacrée à l’information

Le professeur, chercheur et journaliste Florian Sauvageau a reçu samedi le prix Judith-Jasmin Hommage de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

Le Fil

36609_Florian-Sauvageau-prix-Judith-Jasmin-2014-044-credit-Michael-Monnier

What producers don’t want you to know

image_news_ag_gag_dairy_1

Wisconsin Gazette

More than 80 undercover investigations have been conducted at U.S. factory farms in the past decade, resulting in dozens of videos that reveal animal abuse and real threats to food safety. And even as campaigns are launched to implement policies that can prevent such cruelty, counter-campaigns are trying to prevent undercover investigations in the first place.

More recently, on Nov. 12, Mercy released an undercover video from Andrus Dairy in Birnamwood, Wisconsin, showing workers kicking and punching cows, hacking at their tails with pruning shears and dragging animals by their necks with ropes attached to tractors.

Les députés avaient légiféré en 2001 contre le harcèlement – mais pas pour eux

110214chambre-communes-ottawa_sn635Jennifer Ditchburn

La Presse Canadienne 

Des députés fédéraux ont adopté à huis clos en comité, il y a 13 ans, une politique contre le harcèlement destinée aux employés de la Chambre des communes, mais aucune règle ne s’applique encore aux politiciens eux-mêmes et à leur personnel.

Ce comité plutôt secret, le Bureau de régie interne, est celui-là même qui étudie actuellement les allégations de deux députées néo-démocrates concernant l’«inconduite» présumée de deux collègues libéraux à leur endroit. Mais le Bureau doit naviguer dans des eaux qui ne sont pas balisées par une politique officielle contre le harcèlement chez les parlementaires ou leur personnel.

Ils vivent au dessus de leurs moyens

Vidéo (1.19.18)

A 22 ans, Yannis dispose de tout l’attirail de celui qui a réussi. 4×4 de luxe, costume de marque, lunettes dernier cris, ce jeune lyonnais comme un prince. Pourtant, il est agent immobilier et ne gagne que 1000 euros par mois. Un train de vie qui ne lui permet pas vraiment de vivre comme il le souhaiterait. Yannis n’a qu’un seul rêve : devenir acteur. Alors en attendant, il squatte les soirées prestigieuses pour se prendre en photos avec ses idoles. Et son dernier caprice : partir à cannes aux MIPTV, pour vivre la vie de luxe dont il rêve, et cela, sans dépenser un sous. Sa devise  » impossible is nothing « .

Jennifer, 33 ans, vit à Nîmes. Cette jeune maman célibataire a le même rituel matin midi et soir : suivre ses comptes, et c’est à chaque fois un grand moment de stress. Secrétaire, elle ne gagne que 700 euros par mois, et se retrouve très vite à découvert. Pourtant elle ne se prive de rien, bien au contraire. Surendettée depuis des années, acrro aux crédits revolving, elle dépense sans compter pour son bonheur et celui de sa fille. Arrivera-t-elle à se sortir de cet engrenage infernal.

Venise (360 degrés)

url

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 112 autres abonnés