Allemagne: une place pour tous en garderie

936668-lydia-2-ans-frequente-garderie

Marie Allard
La Presse

(BERLIN, ALLEMAGNE) Moduler les frais des garderies selon le salaire des parents, comme y rêve Philippe Couillard. Les rendre gratuites pour tous, comme en rêve Françoise David. Permettre le fractionnement des revenus des couples au bénéfice des familles traditionnelles, comme l’a fait jeudi Stephen Harper. L’Allemagne fait tout ça, en plus de donner une « prime au fourneau », comme le proposait Mario Dumont! La Presse est allée voir les effets de ces mesures sur les Kinder – les enfants, en allemand – et leurs parents.

 

L’Homme du peuple : entretien avec le sociologue François Bafoil

Un entretien de Magali Bourrel

Sociologue, François Bafoil est directeur de recherche au CNRS, (CERI-Sciences Po), et enseignant à Sciences Po, spécialiste du communisme est-européen, et des formes de développement en Europe centrale et orientale post communiste. Parmi ses derniers travaux sur la Pologne : La Pologne (Éditions Fayard, 2007), « Poland: a systemic transforming process from state-planned to liberal economy », in Government – Linked Companies and Sustanaible, Equitable Development, Edited by Terence Gomez, François Bafoil, Kee-Cheok Cheong, Routledge (2014) et East European civil societies in the 90’s. A legacy of Solidarnosc or completely different historical paths ? Social Activism, Regime Collapse, and Building a new Society, (Andrzej Rychard, dir., 2014). Il a visionné le film L’Homme du peuple et accepté de répondre aux questions de Zerodeconduite.net

WAŁĘSA

(France) Charlatans, gourous… Une campagne dénonce les dérives sectaires

sante-medecins-illustration_5142853Anne Xaillé

Journal des femmes

Une campagne de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé vient d’être lancée. Objectif : éviter ces « médecines alternatives nuisibles », en nette progression, selon les professionnels et associations.

Du psychothérapeute sans diplôme aux pratiques douteuses dites « expérimentales », les dérives sectaires représentent de réels dangers pour la santé des patients vulnérables qui sont de plus en plus nombreux à y recourir.

 

Rappel: 

Pourquoi les pets odorants sont-ils généralement plus chauds et moins bruyants que les pets ordinaires? (P.67)

« Une jeune fille apprécie beaucoup un garçon qui est son ami, mais il rote et pète en permanence » ( p.63.)

C’est le genre de truc qu’on peut lire dans un livre acheté par la BANQ et qui s’adresse aux jeunes: « Moi, malade, mais pourquoi? Le sens des maladies dévoilé aux jeunes »

Christian Flèche et Claire Flèche

Remarque: le livre est classé dans la section médecine et non dans la section humour.

« Et si la grippe, les allergies, l’angine étaient reliées à une émotion? »  ( la suite est tout aussi édifiante).

P.S. Depuis, la BANQ a acheté quatre autres livres de ces deux auteurs pour un total de 24.

Biographie gonflée aux hormones de l’auteur: Psycho-bio-thérapeute, maître praticien en PNL, Christian Flèche est l’un des principaux formateurs en Décodage Biologique en France et à l’étranger.

Il utilise aussi l’hypnose ericksonienne, les cycles biologiques mémorisés et la psychogénéalogie.

 

Une journaliste en pâmoison et ses critiques

trudeau-balance-baby-hadrienL’article de Carol Toller sur Justin Trudeau dans l’édition anglaise de Châtelaine « Is Justin Trudeau the candidate women have been waiting for? » aurait pu être écrit par un attaché de presse.

« He’s pro-choice, family first and hell-bent on engaging female voters in the next federal election. An exclusive look inside the Liberal leader’s home and his political playbook. »

Rex Murphy, le chroniqueur le plus vénéneux du Canada anglais a écrit au sujet de l’article : 

« the wonderful photo profile in Chatelaine magazine, with a bolt of prose warmer and softer than cashmere, an article so sweet and delicious you could put it on the end of a stick and roast it over a campfire. »

Les commentaires de Robyn Urback

Fluffy Justin Trudeau feature is an insult to serious women voters in Canada

Liberal leader Justin Trudeau is ah-mazing. He does this adorable trick where he holds his five-month-old son upright by his feet. He wears khakis with no socks. He’ll jump in the pool with his clothes on. He’s “hell-bent on engaging women.” Sure, he’s had a few gaffes here and there, but “many voters aren’t sweating the details: They already like what they see in Trudeau — his storied lineage, his youthful energy, his awesome hair.” Swoon.

(…)

The profile is a rather lovely snapshot of a young, happy family of five, but as a politicalprofile — indeed, one that suggests its subject might be the candidate for women — it is insulting, patronizing fluff. Many women in Canada complain that politicians don’t take them seriously as intelligent, informed voters. This article is proof positive.

 

 

 

Magazine pour adolescents: 10 ans de journalisme féministe

Sylvia Galipeau

La Presse

936549-sheila-sampath

Can You Spot the Snipers Hidden in These Photos?

http://www.wired.com/2014/03/hidden-snipers/

Éduc’alcool : les curés du bien-boire et leurs bonnes mœurs

141117_ng6lg_tlmep_16nov_sn635Mathieu Bock-Côté 

(….)

Il suffit de consulter le compte Twitter d’Éduc’alcool pour voir ces gens en mission, occupés à promouvoir leur morale du bien-boire, compter les consommations des uns et des autres, et surtout celles de Véronique Cloutier, d’un coup morigénée comme une première  de classe qui ferait la mauvaise fille et qui risquerait ainsi d’entraîner dans la déchéance ceux qui veulent mimer sa vie. Disons-le simplement: c’est délirant.

(….)

Cela me rappelle la présidente d’une autre ligue de vertu, le Conseil québécois sur le tabac et la santé,  qui sermonnait certains films où certains personnages avaient l’indécence de fumer à l’écran. Dans les bons films, on ne fumait pas, et dans les mauvais, on fumait. Elle ajoutait alors que la promotion d’un message valorisant la santé des jeunes était plus importante que la liberté d’expression.

Quelle sera la prochaine étape ? Demain, sera-t-il interdit de trop manger ou de faire l’éloge du banquet? Après-demain, verrons-nous la ligue végétarienne dénoncer les repas copieux et viandeux? Les émissions de cuisine qui s’accumulent à l’écran devront-elles respecter à la lettre les conseils scrupuleux du guide alimentaire canadien, sans quoi on les accusera de promouvoir l’obésité, de contribuer à la construction d’une société adipeuse?

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 112 autres abonnés