Être gros est devenu la norme. Aussi, les gros ne savent pas qu’ils sont gros

Un article du Globe and Mail

Katerina Maximova, assistant professor of epidemiology at the School of Public Health at the University of Alberta, led a 2008 study that found 23 per cent of children and adolescents in Quebec were overweight or obese, but less than 2 per cent identified themselves as carrying too much weight.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 115 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :