La journaliste Julie Turgeon nous signale

Les Tarahumaras: coursiers des narcos

Les indiens tarahumaras du Mexique dont le nom signifie  «ceux qui ont les pieds légers» sont des coureurs de fond avérés. Aujourd’hui, avec les narcos dans le décor, leur traditionnelle compétition de course à pied n’a plus tellement l’air d’un jeu.

Camillo Villegas-Cruz est membre de la tribu indienne tarahumara, habitant dans la Sierra Madre occidentale. On dit que rien ne peut battre les tarahumaras, habitués à courir de longues distances dans les montagnes, pas un cheval de course, pas un guépard, pas un marathonien olympique. Ces super-athlètes, comme Camillo, grandissent en se livrant à des compétitions de rarajipari, des courses consistant à donner des coups de pieds à un ballon en bois le long d’un sentier rocailleux. Néanmoins, depuis quelques années, certains d’entre eux ont laissé tomber le ballon. Camillo traverse aujourd’hui en courant la frontière entre le Mexique et l’État du Nouveau-Mexique, 50 livres de marijuana au dos.  Il fait partie de cette douzaine d’athlètes tarahumaras recrutés pour leur endurance par des membres de cartels, que l’on met dans le désert de Chihuahua, en disant tout simplement: «Go!».

À lire: Mexican Drug War’s Next Victims: Tarahumara Indian Runners, dans The Daily Beast, 25 juin 2012.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 082 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :