La Miviludes met en garde contre les sectes

la-Croix.com

Les bénévoles et les associations intervenant au domicile des personnes âgées peuvent toucher des dons et legs, pratique qui a été interdite dans les établissements sanitaires et médico-sociaux.

Hervé Machi, secrétaire général de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), annonce à «La Croix» que le prochain rapport de la Mission va proposer que cette possibilité soit réservée aux associations reconnues d’utilité publique.

Ce sera le thème du prochain rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) : l’emprise des sectes sur les personnes âgées. Pour son secrétaire général, Hervé Machi, ces personnes sont des « cibles privilégiées »  en raison de leurs ressources financières et de leur vulnérabilité, due à l’âge et l’isolement.

Sans pouvoir chiffrer le phénomène, la Mission identifie plusieurs dangers, notamment un risque d’infiltration des établissements spécialisés, via les organismes de formation du personnel ou d’associations proposant leurs services aux résidents.

Cependant, c’est surtout dans le cadre du domicile que la Mission appelle à la vigilance, comme l’explique Hervé Machi à La Croix,  évoquant par exemple les discours des « pseudo-guérisseurs » susceptibles de séduire des personnes fragilisées.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 102 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :