Le Journal de Montréal chez les indignés

Pot, bière et vodka dans les tentes des indignés

Michaël Nguyen

Indignés à temps partiel

Cette désorganisation s’explique en partie par le fait que les principaux organisateurs dormaient chez eux dans la nuit. Plusieurs occupants les dénigraient en les appelant «les granolas du Mont-Royal».

Toutes les décisions étaient prises lors des assemblées générales, en début soirée, dans le tunnel du métro situé sous le campement.

«Ce sont des étudiants en politique, des granolas et des beaux parleurs, a lancé l’une des occupantes à propos de ces assemblées. Ils ne vivent pas ici, leur volonté de se battre s’arrête là où commence leur confort.»

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 085 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :