Des ti-gars infantilisés

Robert Darlington est professeur de psychologie au collège de Saint-Jérôme. (Toronto Star)

« Il est question ici d’un phénomène médiatique qui, apparemment, n’a pas fait couler beaucoup d’encre jusqu’à maintenant et qui mérite notre attention. Il s’agit de l’infantilisation des «grands garçons» ou des jeunes adultes mâles, telle que véhiculée dans la publicité. »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 1 076 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :